On n’en finit plus de rêvasser, bloqués sur nos écrans devant des vidéos de tour du Sahara en tondeuse à gazon et de traversée de la Cordillère en monoski. Avec la bonne bière pas chère, l’aventure sur Youtube est sans doute l’une des choses les mieux fantasmées dans nos grandes villes.

On peut tout plaquer pour aller vivre dans une yourte au Venezuela. C’est grandiose et on aime ça ! Mais nous pensons que l’aventure est aussi là où on ne l’attend pas. Elle commence parfois en bas de chez soi. Elle peut être simple, courte, facile d’accès. Pas besoin d’être un Bear Grylls ou un guerrier du monoski, l’état d’esprit suffit.

La Mad Jacques incarne, le temps d’un weekend, ce joyeux désir d’inconnu. Une échappée de 450 kms en stop sur les routes de France. Une fête d’anthologie au milieu des prés sous le soleil de juin.

Nous aimons les routes paumées et les bals musettes en été. Nous pensons que l’imprévu fait partie de la vie. Nous préférons être surpris au tournant. Et au plus profond de nous-même flotte l’envie d’un petit village secret dont on aurait retrouvé la trace une après-midi de juin après des années de recherches frénétiques et d’errances intérieures.

Nous sommes la Mad Jacques, une course en stop géante et une fête au coeur de la France.



 
 
 

14 personnes

d’un peu partout dont un réanimateur, une économiste et un brasseur

Une expérience cumulée de

3 courses en stop

(300 participants),

2 treks éco-solidaires

(100 participants), et une 50aine de courses à vélo by night dans Paris

37 482 kms en stop

(dont 1 Bali/Paris)

Nous sommes tous bénévoles, nous organisons l’événement sur notre temps libre pour le plaisir de monter un projet ensemble et de partager des valeurs qui nous parlent !