jusqu'à mardi minuit
spécial gros canard
-10€ avec le code COINCOIN
jusqu'à mardi minuit
spécial gros canard
-10€ avec le code COINCOIN
jusqu'à mardi minuit
spécial gros canard
-10€ avec le code COINCOIN
jusqu'à mardi minuit
spécial gros canard
-10€ avec le code COINCOIN

Week-end terroir : 10 bons plans dans l'Estuaire de la Seine

Week-end terroir : 10 bons plans dans l'Estuaire de la Seine

Tu connais sûrement les planches de Deauville, les falaises d’Etretat et l’église Saint-Joseph au Havre, mais est-ce que tu savais qu’il y a plein d’autres joyaux à découvrir dans l’estuaire de la Seine ? Nous, on est tombés amoureux de la région en organisant la Mad Jacques Vélo Estuaire, et vu qu’on est sympas, on fait tourner les bons plans !

Avec le Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine, on t’en a préparé 10 : de quoi passer un séjour en détente, en dehors des sentiers battus. On met notre main à couper qu’à peine ta lecture terminée, tu auras envie de faire ta valise aussi sec.

C'est quoi le plan ?

Composte ton billet sans attendre, le Terroir Express partira dans quelques minutes voie A, direction l’estuaire de la Seine. Au programme : de quoi en apprendre plus sur la Normandie d’hier et d’aujourd’hui, de quoi passer du temps dehors et de quoi te régaler.

1. Aller sur le marché aux poissons de Trouville-sur-Mer

Ça sent la marée là, non ? C’est plutôt bon signe, parce qu’on part au bout du bout de l’estuaire de la Seine, au bord de la Manche. Un bon séjour commence toujours le ventre plein ! Et alors on sait pas toi, mais nous le poisson frais, pêché le matin même, ça nous rend tout chose. Ça nous rappelle les vacances.

Pour régaler tes papilles (avant de faire quoi que ce soit d’autre)

Le marché aux poissons de Trouville-sur-Mer fait partie des plus beaux marchés de France. Marguerite Duras elle-même te l’aurait recommandé : elle aimait beaucoup Trouville, elle l’appelait “le village de la mer”.

Sur ce marché, tu pourras déguster des fruits de mer et du poisson frais toute l’année, 7 jours sur 7, de 9h à 19h. Devant toi, 9 étals de poissonniers, tu as le choix. Tu peux ensuite t’installer en terrasse pour déguster tout ça. Avec un petit verre de blanc parce qu’on ne se refuse rien !

Photo : Kevin Thibaud

Pour qui : pour tous ceux qui aiment bien manger (ça fait un paquet de monde normalement).

Où c’est que c’est : boulevard Fernand Moureaux, à Trouville-sur-Mer (14360).

Les sous : il y en a pour toutes les bourses, mais compte en moyenne 15-20€ pour un repas.

2. Faire le tour de Campagne de Caux au rythme d’un cob normand

Le cob normand n’a rien à voir avec le black cab de Londres. Non, mais on précise au cas où, parce qu’on te voit venir avec tes grands sabots ! Et en parlant de sabots : un cob normand, c’est justement une race de chevaux carrossiers qui servent à tracter toutes sortes de choses sur des longues distances. Finalement, on n’est peut-être pas si loin du taxi londonien, quand on y pense.

Pour découvrir le Pays de Caux au pas

On te présente Bayard et Cador, les deux chevaux de la Jumenterie des Néfliers qui vont te faire découvrir le Pays de Caux. L’idée, c’est de partir avec eux découvrir les clos-masures et les plaines cultivées à leur rythme, tout en douceur. Ensemble, vous pourrez peut-être même aller jusqu’à la mer, qui sait.

Pour qui : pour ceux qui ont envie de souffler, de prendre leur temps.

Où c’est que c’est : à la Jumenterie des Néfliers, à Mentheville (76110).

Les sous : à partir de 30€ pour une balade en calèche, 490€ pour un séjour itinérant en roulotte.

3. Mettre son imaginaire à l’œuvre aux Franciscaines Deauville

Qu’est-ce qui incarne plus le calme et la détente qu’un lieu créé par des religieuses ? Pas grand chose.

On sait pas toi, mais nous ce qu’on aime bien quand on part à l’aventure, c’est de la mêler à un peu de culture. Apprendre des trucs, ça nous anime, ça nous fait vibrer. Ça te parle ? Alors le lieu qu’on t’a dégoté devrait te plaire !

Pour stimuler ta créativité

Les Franciscaines, c’est un lieu qui a été créé au 19° siècle par des religieuses. D’abord orphelinat, puis hôpital et enfin école, le lieu est aujourd’hui entièrement dédié à la culture. Tu pourras y trouver un musée, des salles d’exposition, une médiathèque, des salles de spectacles et même un restaurant. En gros : tu ne risques pas de t’ennuyer.

Et ne loupe surtout pas le cloître, ça serait dommage de passer à côté d’une telle merveille !

Pour qui : pour tout le monde, tu peux même venir avec tes minimoys.

Où c’est que c’est : 145b avenue de la République, Deauville (14800).

Les sous : entrée gratuite (hors musée, expositions et spectacles).

4. Découvrir le Havre à travers l’art contemporain

Si visiter un musée c’est pas ton truc, mais que tu aimes l’art, on a déniché un plan qui devrait te plaire ! Le temps d’une halte au Havre, on te propose de découvrir cette célèbre ville d’une autre manière, grâce à des œuvres d’art disséminées partout dans la ville.

Pour visiter en te cultivant

Un été au Havre”, c’est un rendez-vous annuel incontournable qui t’invite à (re)découvrir la ville au travers d'œuvres monumentales, pérennes ou éphémères. Tous les étés, de grands artistes d’art contemporain sont invités à présenter leur vision de la ville dans une œuvre créée spécialement pour l’occasion. Ces œuvres tracent un circuit et tu pourras trouver un médiateur à proximité de chacune d’elles si tu as des questions. Le Havre se transforme en musée à ciel ouvert !

Pour qui : pour ceux qui aiment flâner et les curieux de tous âges.

Où c’est que c’est : rendez-vous à la maison de l’été, 125 rue Victor Hugo, Le Havre (76600).

Les sous : c’est gratuit !

5. Se balader dans le pays de Caux à pied, à vélo ou à cheval

On quitte l’art et les musées pour aller s’évader dans la nature ! On te propose d’aller crapahuter dans le pays de Caux, ce territoire normand clairement sous-coté. Au programme : découverte des clos-masures, les habitats typiques du pays de Caux, aperçu du plus vieux chêne de France à Allouville, et visite de Doudeville, la capitale du lin. Le Pays de Caux a tellement à offrir que tu as de quoi t’occuper toute une vie, à priori.

Pour prendre une bouffée d’air frais

Pour t’y retrouver, les acteurs du tourisme locaux ont bien fait les choses ! Ils ont créé une application qui recense 22 circuits de randonnées pédestres, 9 parcours de trail, 8 circuits VTT, 6 parcours cylo et 8 sentiers balisés pour la pratique de l’équitation. En gros, il y en a pour tous les goûts ! Et tu peux même y trouver les commerces et les restos du coin. Oui oui, ils ont pensé à tout.

Pour qui : pour les sportifs qui veulent s’évader dans le pays de Caux.

Où c’est que c’est : l’application est dispo sur IOS et Android.

Les sous : c’est gratuit !

On reste amis ?

Laisse ton mail pour recevoir des nouvelles (juste un peu) et connaitre avant tout le monde les dates de nos événements !

Yihaaaa, c'est dans la boîte !
Oops! ça n'a pas marché... Pourriez-vous réessayer ?

6. Emprunter le sentier de l’anguille

Que dirais-tu d’aller à la découverte de la deuxième plus grande tourbière de France ? La minute science : une tourbière, c’est une zone humide où la synthèse de la matière organique est plus importante que sa dégradation en raison de la saturation en eau. On te propose là d’explorer le marais de la Risle, en plein cœur du Parc Régional des Boucles de la Seine. Dans ce marais, tu pourras observer une faune et une flore incroyables, notamment des cigognes, des troupeaux de chevaux de Camargue et des vaches sauvages !

Pour découvrir une nature préservée

Le sentier de l’anguille ne fait que 4 kilomètres, mais tu pourrais bien y passer des heures tellement il y a de choses à voir ! N’oublie pas de glisser une paire de jumelles dans ton sac avant de partir pour observer les nids de cigognes au loin. C’est un spectacle à ne pas louper. Une paire de bottes ne sera également pas de trop à certaines périodes de l’année, si tu ne veux pas prendre l'eau !

Photo : Loic Pilon

Pour qui : pour tous, en solo, en famille ou entre amis.

Où c’est que c’est : départ de la Maison Médiévale Saint Sulpice de Grimbouville (27210).

Les sous : c’est gratuit !

7. Naviguer sur la Seine au coeur de la réserve naturelle de l’estuaire

Dès que le vent soufflera, je repartira. Dès que les vents tourneront, nous nous en allerons, comme dirait Renaud. 

Tu l’auras deviné, on te propose cette fois-ci de faire du bateau ! Alors si tu te sens l’âme d’un moussaillon, ce bon plan est pour toi. Le Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine (en partenariat avec la Maison de l’estuaire et l’armateur Vedettes Baie de Seine) t’emmène voguer du Havre à la confluence de la Risle maritime.

Pour une escapade de 3h au coeur d’une réserve naturelle

La Réserve en Seine t’emmène pour une croisière de 3h sur la Seine à la découverte de la faune, de la flore, et des paysages naturels et construits de l’estuaire. Le petit plus qui fait toute la différence : la visite est commentée par un guide nature ! Ses explications te permettront de mieux comprendre cet espace naturel protégé, ses paysages, sa faune et les événements qui ont façonné son visage au fil du temps.

Pour qui : pour ceux qui ont envie de découvrir l’estuaire d’une manière originale.

Où c’est que c’est : départ de la digue Olsen, au port de plaisance du Havre (125 boulevard Clémenceau, 76600 Le Havre).

Les sous : 24,50€ par adulte, 17,50€ par enfant (de 3 à 17 ans), gratuit pour les moins de 3 ans, 70€ pour les familles (2 adultes et 2 enfants).

8. Naviguer sur un bateau de pêche au gré des vents

On reste dans le thème marin, mais cette fois on part explorer la mer. Hissez la grand-voile, on prend le large ! Le programme : on monte à bord d’un ancien bateau de pêche et on va découvrir la Côte d’Albâtre. Tu pourras observer les falaises comme tu ne les as jamais vues ! Âmes sensibles ne pas s’abstenir : fort risque d’en prendre plein la vue.

Pour te sentir l’âme d’un matelot

Les deux vieux gréements, le Mi/’Pat et la Tante Fine t’invitent à te mettre dans la peau d’un matelot de ces anciens bateaux de pêche restaurés pendant deux heures. Direction Saint-Pierre-en-Port et Yport, voire même Etretat si tu choisis la croisière de quatre heures. Tu auras même la chance d’écouter l’histoire de ces deux anciens navires contée par le capitaine Astérix.

Pour qui : pour tous ceux qui ont envie d’observer les falaises avec un peu de recul.

Où c’est que c’est : à Planfoy, départ derrière l’église.réservation auprès de l’office de tourisme de Fécamp, quai Sadi Carnot (76400).

Les sous : 31€ par adulte pour 2h et 16,50€ par enfant (6-14 ans), 49€ par adulte pour 4h et 28€ par enfant (6-14 ans), gratuit jusqu’à 5 ans.

9. Découvrir les traditions et les métiers d’autrefois

On a tous ce pote pour qui “c’était mieux avant”. Justement, cette fois on va s’intéresser à d’anciens métiers, aux gestes d’autrefois qui ont façonné l’art de vivre quotidien des villages ruraux. Avec le Pass musée Terres Vivantes, tu pourras entrer dans 4 lieux différents et être plongé dans les terres du Roumois (région située au nord du département de l'Eure).

Pour en apprendre plus sur la Normandie d’autrefois

Avec le Pass musée Terres Vivantes, tu auras accès : 

  • au musée du sabot à la Haye-de-Routot (présentation du métier de sabotier, découverte de l’outillage et de son savoir-faire et exposition d’une collection de 300 paires)
  • aux chaumières aux orties et au jardin des herbes sauvages à la Haye-de-Routot (présentation des plantes sauvages, de leurs bienfaits et de leurs usages au sein d’une chaumière du XVII° siècle)
  • au moulin à vent à Hauville (visite du dernier moulin à vent de l’Eure et découverte de ses engrenages, meules et monte sac)
  • au four à pain (assiste aux étapes de la cuisson du pain et de la brioche dans ce véritable musée vivant de la boulangerie)

Pour qui : pour tous ceux veulent découvrir la Normandie d’autrefois.

Où c’est que c’est : dans les terres du Roumois.

Les sous : 9€ le pass pour accéder à tous les musées, 3€ la visite d’un seul musée, gratuit pour les moins de 16 ans.

10. Comprendre les étapes de la fabrication des fromages normands

Tu commences à nous connaître : à la Mad Jacques, le fromton c’est une passion ! A priori, si tu es là, c’est que tu es du même acabit. Et ça tombe bien, parce qu’on a un plan de folie pour toi : percer à jour le secret de la fabrication des fromages normands. Ils doivent bien avoir un truc pour faire un fromage aussi bon que le camembert…

Pour tout savoir sur le fromage qui fouette

De l’arrivée du lait à l’emballage des fromages, tu vas traverser un couloir de galeries vitrées permettant de comprendre toutes les étapes de la fabrication des fromages normands, dans le respect des règles établies par les Appellations d’Origine Protégée. Ce concept a été créé par la fromagerie Graindorge en 2004. Tu risques fort d’en ressortir la faim au ventre !

Pour qui : pour tous, surtout les amoureux de fromage.

Où c’est que c’est : fromagerie Graindorge, 42 rue général Leclerc, Livarot (14140).

Les sous : visite et dégustation gratuites !

Doux Jésus !

Vous en voulez encore ?

Voyage à vélo : les 10 erreurs à ne pas faire

...pour ne pas se dégoûter à tout jamais en un week-end.
Découvrir l'article
CoursesRefugesÀ ProposPartenariatsBlogPresse
Une question ?
01 84 60 13 33jacques@madjacques.fr